• Messire Roger de Brugéria

    Le Précepteur : son importance est indéniable dans la seigneurie. Il vient du clergé , de la noblesse ou de la bourgeoisie, c'est avant tout un érudit à la longue expérience, qui à cœur de transmettre son savoir. Il peut enseigner aux enfants du Seigneur, comme à son entourage, mais aussi conseiller directement le Seigneur ou encore être un guide de conscience en fonction de ses aptitudes.

     

     Messire Roger de Brugéria      

     


    Mon nom est Roger de Brugéria, je suis né à Brugéria, place forte du Vicomté de Lautrec. Mon père Rudiger Von Eiguisheim-Dabo, fils cadet de la famille comtale du même nom, originaire de haute Alsace et voisin remuant des terres de l'Evêque de Bâle (Suisse), en est le châtelain.

    Il a la charge de Bayle et de Capitaine des mercenaire aragonais du Vicomte Frotard III de Lautrec (1178 † 1209 ), fils de Sicard V et d'Adélaïde, fille de Raimond Ier Trencavel, son cousin.

    Je suis né la même année que Bertrand Ier de Lautrec (1203†1258), frère de Sicard VI (1200 †1235) et nous avons étés élevés ensemble dans le principal castrum des vicomtes à Lautrec.
    Le Vicomte Frotard III me considère comme un troisième fils, au vu de l'amitié qu'il a pour mon père et de celle qui me lie à son fils Bertrand, que je chéris comme un frère. Ce lien entre nous ne sera jamais rompu, jusqu'à notre mort.

    A la mort de Frotard III en 1209, ces deux fils héritent de la Vicomté, mais de funestes nouvelles  arrivent du Marquisat de Provence où les troupes des croisés français ravagent les terres de nostre aimé Comte Raimon VI de Saint Gilles, Comte de Toulouse, Marquis de Gothie et Provence, Duc de Narbonne. Celà fait suite à l'assassinat du Légat du Pape Innocent III, Pierre de Castelneau, par un écuyer se prétendant rattaché à la maison de nostre cher Comte.

    Avec Bertrand Ier, j'ai participé à la "Reconquista". Nous étions à Beaucaire le 24 août 1216 avec le futur Raimon VII, Marquis de Gothie et Provence ainsi qu'à Tolosa lors de la reprise de la cité en 1217.

    En 1218, à la demande de Raimon VII, Bertrand Ier commandait la barbacane du château Narbonnais lors du 2ème  siège de Tolosa par Simon de Montfort, Comte usurpateur et vil seigneur français. Siège qui lui fut d’ailleurs funeste...

    J'accompagnais Bertrand Ier et Raimon VII à la bataille de Baziège, près de Tolosa, où  les français subirent une débâcle décrite dans la chanson de la croisade "il y eut là tant de français (croisés) tués et dépecés que le sol et la berge en sont jonchés et rougis".
    En 1224, Sicard VI se rapproche de son frère Bertrand Ier et nous nous retrouvons avec une grande joie. Je les accompagne de nouveau au castrum de Lautrec.

    Après la croisade de Louis VIII en 1226, les Vicomtes de Lautrec étant devenus faydits, je les accompagne en Aragon. Suite à la signature, par Raimon VII, du traité de Paris du 12 avril 1229, Louis IX, dit Saint Louis, leur rend la Seigneurie de Lautrec en 1238 . La même année, je rentre à Brugeria où j'occupe la charge de Châtelain du Castrum et Bayle pour les Vicomtes.

    Malgré ces longues années passées aux côtés de grands seigneurs et tous ces combats contre les croisés du nord, je suis toujours resté fidèle à l’Église de Rome. Nous avons combattu pour défendre notre Pays et notre civilisation occitane contre l'occupation française...

    Avec la mort de Bertrand Ier et Sicard VI, en 1265, j'ai rejoint l'ost du Baron de Puycalvel, n'aspirant plus qu'au calme, en attendant que Dieu me rappel à lui. 

     

           

      la Compagnie
    La Compagnie

    « Dame FrançoiseDame Christine »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :