• La Compagnie

     

    La Compagnie   Philippe de Lautrec
    Philippe de Lautrec
    Seigneur des Hautpoul.
    le Baron noir.
    Caroline
    Caroline de Lautrec
    Baronne.
    Cavalière émérite
    La Compagnie
    Cliquez sur les photos pour connaître nos histoires.

    Françoise
    Dame Françoise
    Sénéchal du baron.
    Règne sous l'Arthus.
    Roger
    Roger de Brugéria
    Le précepteur.
    L'érudition sans limites.
    Christine
    Dame Christine
    la Calligraphe.
    l'art et la plume.
    Alain
    Alain
    Le Monnayeur.
    Toujours fait face.

    L'ost du Baron. Une farouche piétaille tenue d'une poigne de fer par leur Sergent d'armes !

    Guillaume
    Guillaume d'Usson
    Chevalier lige.
    Dans le doute, frappe encore.
    Etienne
    Étienne de Gorsse
    Sergent d'armes.
    Il vous a à l’œil !
    Module
    Arn l'écarlate
    Écuyer
    Courage et abnégation!
    Florian
    Florian le jeune

    Chevalier.
    L'arme et la manière.
    Module
    Alfonso de Lusitanie
    Maître d'armes.
    Docteur es lames
    Alain
    Alain
    Miles vétéran
    Fait de la résistance.
    Jacques
    Jacques
    Miles vétéran
    Chevalier paillard.
    Module
    Mirko
    Bourrel.
    Cols en tas. 
     Module
    Alexis
    Mercenaire
    ...
     Module
    Florian "Coquelet"
    Archer
    ...
     Module
    Arthur
    Archer
    ...
    Module

    Artisans et vilains en fuite, ils sont sous la protection du Seigneur d'Hautpoul.

    Balian
    Balian Taillefer
    le Forgeron.
    Le fer et le feu.
    Kevin
    Kévin
    Tailleur de Pierre.
    De grès ou de force.
    Jose
    Jose
    Notre Bourrelier.
    Un dur à cuir !
    Brigitte
    Dame  Brigitte
    La Cordonnier.
    A fleur de peau.
    Johanne
    Johanne
    la Tisserande.
    Elle prend du galon.
    Marie Christine
    Marie-Christine
    la Guérisseuse.
    La reine des prés.
    Jean-Pierre
    Peire Joan
    Factotum.
    Le cœur sur la main.
    Module
    Julie
    Cuisinière.
    ...
      Tasson
    Tasson
    Sergent Verdier.
    Sur vos traces !
    Amandine
    Amandine
    La fille du Verdier.
    La mascotte
     


    Adam idem Pugnat⊕

    Aurélie
    Dame  Aurélie
    Didier
    Sire Didier
    Lydie
    Dame  Lydie
    Serguei
    Serguei



  • Le Batteur de monnaie : à venir...

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • le Seigneur : C'est la pièce centrale du monde féodal.Toute la société est construite autour de lui. Au début du moyen âge, il est choisit pour ses qualités martiales. Il use de privilèges et est entretenu en échange de la protection qu'il offre aux habitants. Progressivement, il va acquérir la continuité de ses privilèges par son sang. Son héritier sera seigneur de plein droit, quels que soit ses talents militaires. Il est avant tout un combattant et s'entraîne à guerroyer depuis l'âge de 6 ans. Adoubé à 15 ans, il devient un homme capable de donner et recevoir la mort. Parfois, c'est également un grand chasseur ou un poète, comme Gaston Phébus, Comte de Foix. Il est bien évidemment le maître du château.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L'épouse du Seigneur : Elle a un rôle de cohésion fort dans la maisnie. C'est elle qui supplée le Seigneur quand il quitte le château. Nobles et vilains lui obéissent alors. Elle est bien souvent instruite et doit être capable de superviser l'intendance de la maisonnée. Elle peut être la garante de la courtoisie et s'y entend souvent pour animer la vie du domaine surtout pendant la morte saison. Bien entendu, elle doit être saine, car c'est elle qui portera les héritiers du Seigneurs et fera perdurer son nom.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • le Chevalier : C'est en toute logique un combattant à cheval, mais il peut également se battre à pied. Il représente l'élite de l'ost du seigneur et commande souvent les sergents d'armes. Rompu au maniement de plusieurs armes, ils peuvent aussi montrer des aptitudes pour les arts et se faire un nom dans les chansons des troubadours. Suivant pour la plupart un code de vie stricte, certains se laissent pourtant submerger par la violence de leur existence. Ils ne survivent alors pas longtemps car le chevalier est avant tout un soldat de Dieu, adoubé pour protéger et servir les faibles et la foi chrétienne.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • Le Bouissier : il travaille le cuir et fabrique ou répare des chaussures, telles que les poulaines ou les bottes.
    On l'appelle aussi sueur, de sutor (celui qui coud) ou encore
    corvoisier, cordouinier, de cordoan (XIIe), en référence à Cordoue, ville andalouse réputée pour son cuir estampé. Avec le temps le mot est devenu cordonnier.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le Calligraphe : à venir...


    votre commentaire
  • La Dame de compagnie : à venir...


    votre commentaire
  • Le Tisserand : très présents dans les campagnes, ils tissaient différents tissus sur des métiers mécaniques. Le plus souvent, ils travaillaient la laine, la cardaient, la préparaient et la filaient avant d'en faire du tissu.
    C'est un des plus vieux métier attesté. Aussi vieux que l'idée de se séparer des fourrures pour s'habiller d'étoffes...

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • la Guérisseuse : Au début du moyen âge, guérir emprunte autant à la tradition empirique, qu'au mysticisme. Les guérisseurs occupent souvent une place à part dans la société et profite d'un statut ambivalent, respectés par nécessité, craints par superstitions.
    Des universités comme celle de Montpellier ouvrent. La médecine s'organise et gagne ses lettres de noblesse. Les techniques et les savoirs progressent à grands pas, grâce aux échanges entre orient et occident. Si les docteurs en médecine deviennent alors les protégés des puissants, les
    pratiques issues du paganisme des rebouteux de village entrent souvent en conflit avec un dogme toujours plus prépondérant... Jusqu'aux bûchers pour "sorcellerie" du XIVe et l'horreur qui s'en suit.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L'Homme d'armes : à venir...

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le Bourrelier : Présent dans chaque village, il travaille la "bourre", le cuir des gros animaux domestiques ainsi que la grosse toile.. Il fabrique et répare le matériel agricole comme les licols, les harnais, les bâches, les tabliers.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le Tailleur de pierres : à venir...


    votre commentaire
  • Le Précepteur : son importance est indéniable dans la seigneurie. Il vient du clergé , de la noblesse ou de la bourgeoisie, c'est avant tout un érudit à la longue expérience, qui à cœur de transmettre son savoir. Il peut enseigner aux enfants du Seigneur, comme à son entourage, mais aussi conseiller directement le Seigneur ou encore être un guide de conscience en fonction de ses aptitudes.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • le Factotum : On devient "homme à tout faire" par nécessité, plus que par choix. Au moyen âge, les métiers sont nombreux et la main d’œuvre indispensable, pourtant s'il est facile de trouver un travail, il est souvent plus difficile d'en vivre convenablement...
    La réforme sociale n'étant pas encore d'actualité, travailler est une obligation pour assurer sa subsistance, si on a pas la chance d'être sous la protection d'un mécène.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Le Veneur : "Le veneur doit avoir de gros houseaux de cuir épais pour le préserver des épines et des ronces des bois, et il doit être vêtu de vert en été pour le cerf, et pour le sanglier, en hiver, de gris, porter le cor au col, l'épée au flanc, et le couteau à dépecer de l'autre côté. Il doit être bien monté de trois grands chevaux et tenir de sa main gantée l'estortoire, qui est une baguette de deux pieds et demi de long."
    le Livre de Chasse, G. Phébus

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique